Maison Futur

La maison du futur, en bref

Ah… il est clair que des questions à ce sujet, nous pourrions nous en poser des tonnes. À quoi ressemblera la maison du futur ? Comment les villes de demain seront-elles aménagées ? En prix, c’est une chose bien difficile à exprimer. L’on se rend bien compte peu à peu que finalement, l’investissement dans la pierre n’est pas aussi fructueux qu’il n’y paraissait. C’est un fait, en France, il devient de plus en plus difficile de prévoir la courbe tarifaire du prix moyen au m². Alors, l’immobilier du futur, sans aucun doute, sera fait d’incertitudes. Mais s’il est vrai que nous ne pouvons pas anticiper son prix sur court-terme, et par conséquent encore moins sur le long-terme, il est tout à fait possible de l’envisager… Physiquement !

La maison du futur la plus crédible

Sans se laisse embarquer dans le rêve, restons, la tête froide, avec une vision concrète de ce que pourrait être la maison du futur. S’il est une chose certaine, c’est que l’architecture de demain fait converger deux idées, vers lesquelles nous poussons toujours plus. La maison du futur sera verte, et le moindre mètre carré sera optimisé au mieux. C’est un fait, avec une arrivée massive des labels et autres normes, qui ont pour charge de hausser le niveau d’exigence environnementale vis-à-vis des différents logements, le marché du neuf se plie à ces revendications vertes. La maison du futur donc, sans l’ombre d’un doute, poussera les logements à produire davantage qu’ils ne consomment. Pour cela, Scott Specht a imaginé une maison, qui pourrait se révéler bien proche de la réalité de demain.

La maison du futur, certains en font des caisses. Scott Specht, des containers !

Zero House, c’est le nom donné à cette maison insolite. Ce qui frappe, c’est la façon dont son concepteur a voulu la rendre proche de la réalité de demain. Comme si au fond, les autres architectes qui avaient élaboré la maison du futur étaient allés trop loin, s’étaient lancés dans des innovations design audacieuses, mais souvent invraisemblables, et le scénario révélait bien souvent davantage de la science-fiction que de l’anticipation. En bref, des projets aussi peu crédibles que ceux qui scandaient que 2000 serait l’année de la voiture volante. En vérité, nombreux sont les architectes qui se projettent vers la maison du futur en en faisant des caisses. Scott Specht, lui, en fait des containers. Zero House donc, la smart villa design de demain se ferait facilement accepter comme nouvelle norme. Son toit, immense, est totalement recouvert de panneaux solaires hautement performants. De quoi suffire à alimenter complètement la maison, sans se fournir chez EDF. Si tant est qu’existe toujours EDF dans le monde de demain… ! Et sur le plan de l’autonomie, des batteries seraient à même de stocker suffisamment d’énergie pour une semaine, même en l’absence totale de soleil. Alors, cette maison du futur serait fournie avec une citerne de toit de 10 m3, et la pression requise dans la plomberie pour faire circuler l’eau ne serait due qu’à la gravité. On vous l’avait dit, que ce projet n’était pas celui du premier imbécile venu ! Les eaux usées quant à elles, seraient expédiées au sous-sol, dans un compost qui les digérerait organiquement. Enfin, avec éclairage à LED, on peut dire que c’est un sans faute pour Zero House, qui allie la préservation de l’environnement à une qualité ostentatoire de vie. Et puis, quelque part… L’idée de vivre dans une maison lego, ça en jette !

Pas encore de commentaires.

Laissez un commentaire

You must be logged in to post a comment.